Partager :

Le 8 mars est la journée internationale des droits de la femme. A cette occasion et en tant qu’application de conduite (oui nous les autos, ça nous connaît), nous avons décidé de dépoussiérer les clichés sur les femmes dans l’automobile ! Origine de l’expression “en voiture Simone”, histoire des femmes dans l’automobile, pilotes automobiles, on vous dit tout ! 

 

L’EXPRESSION “EN VOITURE SIMONE” ET SON ORIGINE

Cette expression popularisée par Guy Lux dans l’émission Intervilles dans les années 70 a en réalité une origine plus ancienne. Elle renvoie en fait à Simone Louise des Forest, l’une des premières femmes pilotes automobiles. C’est surtout l’une des premières femmes à avoir obtenu son permis de conduire en 1929. Elle participe ensuite à de nombreuses courses automobiles à partir de 1930 jusqu’en 1957.
Cette pilote fait donc naître l’expression En voiture Simone, à l’origine “En voiture Simone, c’est moi qui conduis, c’est toi qui klaxonnes !”

 

LES FEMMES ET LE PERMIS DE CONDUIRE 

Le permis de conduire est instauré en France en 1893 par Louis Lépine pour les candidats de plus de 21 ans et de sexe masculin. C’est en 1898 qu’une femme obtient son permis de conduire, Anne De Rochechouart, la duchesse d’Uzès, est la première femme à obtenir le précieux certificat. Deux mois plus tard, elle est verbalisée pour excès de vitesse (qui aurait sans doute mérité un petit score de trajet sur eiver) ! Excès de vitesse, tout est à relativiser aujourd’hui puisque la limite autorisée était de 12 km/h en ville et 20 km/h en campagne. 

Les inscriptions à l’examen du permis de conduite restent toutefois peu nombreuses à cette période. C’est à partir de 1914 que les femmes sont de plus en plus nombreuses à vouloir obtenir leur certificat. L’année 1976 marque un tournant dans l’histoire automobile puisque les femmes sont plus nombreuses que les hommes à obtenir leur permis de conduire  ! 

 

DES INVENTIONS AUTOMOBILES PORTÉES PAR LES FEMMES

L’essuie-glace a été inventé par Mary Andersen en 1903. C’est lors d’un voyage à New-York que lui est venue l’idée d’inventer un levier à l’intérieur de la voiture qui déplaçait un bâton de caoutchouc à l’extérieur du pare-brise. Son invention a été brevetée pendant 17 ans mais sans succès… C’est en 1922 que Cadillac installe des essuie-glaces sur toutes ses voitures. 

 

La ligne blanche centrale sur la route vous connaissez aussi ? Et bien c’est une femme qui l’a inventée ! En 1917, June McCaroll fait une sortie de route à cause d’un camion. Pour elle, la solution est simple : s’il avait existé une ligne blanche au milieu de la route, le camion n’aurait pas débordé sur sa voie et rien de tout cela se serait arrivé !

 

Bien pratiques ces clignotants à l’arrière de la voiture, non ? On remercie Florence Lauwrence qui en 1917 a fait construire sur sa voiture un “bras de signalisation automatique” qu’elle actionne à l’aide d’un levier derrière le volant. C’est la naissance des clignotants.

 

Dorothy Levitt a elle aussi marqué l’histoire automobile. Elle est d’abord connue pour avoir été “la femme la plus rapide du monde” ayant atteint une vitesse de 146 km/h en 1905. Toutefois, on se souvient aussi d’elle pour avoir été la première à conseiller l’installation d’un miroir pour voir ce qu’il se passe derrière la voiture… Vous l’avez reconnu ? C’est le rétroviseur !

 

LA PLACE DES FEMMES DANS L’AUTOMOBILE

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à s’illustrer dans les sports automobiles à partir du 20ème siècle mais certaines s’y sont particulièrement illustrées. Nous vous présentons quelques une de nos pilotes préférées

Camille du Gast est la première femme à participer à une course automobile. 

Michèle Mouton fait partie des pilotes les plus connues de sa génération grâce à un palmarès impressionnant. En effet, elle est connue pour sa participation aux 24h du Mans où elle remporte la 1ère place dans la catégorie 2 Litres. Elle se fait également connaître pour ses 4 victoires de rallye avec la célèbre Audi Quattro.

Jutta Kleinschmidt, ancienne pilote de 2 roues, remporte l’épreuve générale du Paris-Dakar en 2001. 

Lella Lombardi fait partie des rares femmes à avoir piloté en Formule 1. 

Du côté de l’industrie automobile, une femme à citer est sans doute Sophie OPEL, qui est la première femme à la tête d’une entreprise de construction automobile. 

Aujourd’hui, de nouvelles figures montantes de l’automobile apparaissent et sont des femmes. On peut citer par exemple Simona de Silvestro qui est sans doute la pilote la plus douée et la plus connue de sa génération. Elle participe actuellement à des courses en IndyCar et en Formule E. 

Le monde automobile reste davantage masculin mais la présence des femmes dans ce milieu grandit petit à petit. C’est une bonne nouvelle pour ce sport ! 

 

LES CHIFFRES DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Dans son étude des auteurs présumés d’accident mortel (APAM), l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) en Belgique montre que 80% des APAM sont des hommes

Selon l’étude « Genre et rapport au risque : de la compréhension au levier pour l’action » menée par Marie-Axelle GRANIE, les hommes sont plus enclins à s’exposer à des risques pour le plaisir de la conduite, ils enfreignent également plus facilement les règles. 

Selon un sondage mené par Axa Prévention en 2013, seules 18% des femmes prennent parfois le volant après deux verres d’alcool contre 34% des hommes. 

 

Alors non, “femme au volant” n’est pas égal à “mort au tournant” ou à “accident” ! Bien au contraire, les femmes ont contribué grandement à l’Histoire automobile et continuent aujourd’hui de s’illustrer dans ce monde. Les femmes sont aussi des héroïnes de tous les jours : ce sont elles qui comptent le moins d’accidents et qui sont considérées comme les “plus prudentes”. 

Soyons tous des Simone et bonne route avec eiver ! 

 

TÉLÉCHARGEZ L’APP QUI RÉCOMPENSE LES CONDUCTEURS