[:fr]

“eiverIndex” est le 1er baromètre national des comportements de conduite automobile

Nous avons analysé la conduite automobile d’un panel d’utilisateurs français de l’application mobile eiver, entre le 1er janvier et le 30 Septembre 2014.

Tout en conservant l’anonymat des conducteurs, nous avons scanné, décortiqué, comparé leurs trajets, la vitesse moyenne, la durée, la distance, les accélérations et décélérations, les arrêts et redémarrages.

Nous en avons tiré des informations révélatrices de nos comportements au volant et présentons un premier indicateur de cette étude qui, nous l’espérons, fera bientôt référence auprès des acteurs du marché automobile.

Nous croyons en l’amélioration des comportements de conduite grâce à l’assistance intelligente et numérique des conducteurs. Selon nous, utiliser une application mobile pour assister sa conduite est un acte engagé, réfléchi et responsable. Cette assistance ne doit jamais perturber l’attention du conducteur mais doit lui permettre de maitriser avant tout sa consommation d’énergie et préserver sa sécurité et celle de ses passagers.

Comment est construit le 1er baromètre européen des comportements de conduite automobile ?

L’application mobile eiver permet à chacun de mesurer et améliorer sa conduite automobile. eiver calcule, à partir d’un algorithme embarqué, plusieurs paramètres propres à chaque conducteur et à chaque véhicule. Les données de consommation et d’économie de carburant et de polluant (CO2) sont estimées à partir d’un référentiel constructeur, un indice de sécurité active est présenté pour chaque trajet et eiver estime même les dates d’entretien en fonction du kilométrage réel et de la qualité de conduite.

Qu’est ce que la qualité de conduite automobile ?

Les principes d’une conduite automobile de qualité résident principalement dans les habitudes du conducteur, dans les phases d’accélération, de roulage et de freinage, ainsi que la durée des trajets. D’autres facteurs entrent en ligne de compte, comme bien sûr le respect du code de la route et de la signalisation mais également le suivi de l’entretien du véhicule. Enfin, une conduite de qualité prend en compte également le respect du temps de conduite

SaveCode analyse en permanence les données agrégées d’usage automobile, et édite un eiverindex, à destination des pouvoirs publics et des professionnels de l’automobile, permettant d’évaluer le niveau de qualité de la conduite automobile.

La publication d’eiverindex a lieu au mois de Janvier de chaque année avec une pré annonce 2 mois plus tôt entre le 15 Octobre et le 15 Novembre. A l’occasion du Mondial de l’Automobile 2014, SaveCode Analytics propose une communication à destination de tous, grand public, entreprises et institutions et publie sur 2 indicateurs,  dans le domaine de la gestion des pauses sur un trajet automobile.

Pour cela, nous avons analysé 10 063 trajets réalisés avec eiver et avons retraité ces informations pour isoler les trajets de type « liner » ou « long courts » de plus de 250 km sur le territoire français ainsi que les trajets « coaster » ou « cabotage » de moins de 30 km et de moins de 15 mn, notamment en zone urbaine.

La pause sur trajets longs

Le premier indicateur que nous présentons en exclusivité est l’indicateur « Pauses sur longs trajets ». Une pause toutes les 2 heures est conseillée pour permettre au conducteur de rester en situation de conduite éveillée et sécurisée. Cette pause est préconisée en général par les pouvoirs publics, afin d’aider à réduire la perte de vigilance au volant, à l’origine de près de 1 accident sur 3 (Sources La Prévention Routière) et en particulier par les sociétés d’autoroute.

Nous avons analysé les trajets longs, que nous qualifions de trajet « liner », c’est à dire supérieurs à 250 km. Cela représente 2 456 trajets et plus de 600 conducteurs individuels, sur tout type de véhicule léger, soit près de 25 % du nombre de trajets effectués par les conducteurs abonnés au service eiver. Le résultat est sans appel. Plus de 80 %, soit les 4/5èmes des trajets ont été effectués sans aucune pause.

Les pauses enregistrées pour les 20 % de trajets restants sont de moins de 10 minutes pour près de la moitié et de 15 à 30 minutes pour le reste.

La fluidité des trajets en ville

Une des causes principales de la pollution urbaine est la non fluidité des trajets des véhicules à moteur. La voiture en ville est encore bien présente, et pour une grande part, même pour les zones bien équipées en transport en commun. De nombreux conducteurs n’ont malheureusement pas le choix, car travaillent avec leur véhicule.  Rien qu’en région parisienne, la part des trajets en voiture c’est plus de 40 % du total des déplacements quotidiens, soit 15 millions de trajets par jour.

Nous avons voulu connaitre la fréquence à laquelle les conducteurs en zone urbaine marquent des arrêts et redémarrages. Il s’agit ici d’arrêts de moins de 2 minutes aux stops et feux, passages piétons, travaux, mais également pour des petits embouteillages. Et là encore les chiffres parlent. 52 % des trajets de moins de 30 km et de moins de 50 km/h en zone urbaine marquent un arrêt au moins toutes les 2 minutes. Cela représente en moyenne une perte 9 mn par 1/4 d’heure pour plus de la moitié des trajets “urbains”. Les sur-émissions de polluants et sur-consommations de carburant associés à ces arrêts et redémarrages contraints sont estimés à plus de 3 000 tonnes de CO2 et plus de 1 Million de Litres de carburant par jour.[:en]

“eiverIndex” is the 1st barometer of driving behavior

We analyzed the driving events of a French panel of users of eiver, the Driving Assistance mobile application that rewards good drivers, between January 1 and September 30, 2014.

While preserving the anonymity of the drivers, we scanned, husked, compared their journeys, average speed, duration, distance, acceleration and deceleration, stops and restarts.

We learned some revealing information of our driving behavior and present a first indicator of this study which, we hope, will soon make reference to the actors of the automotive market.

We believe in improving driving behavior through the smart and digital assistance for drivers. We believe that the use of a mobile application as a driving assistant is a committed, thoughtful and responsible act. This assistance should never disturb the driver’s attention but must enable him to master primarily energy consumption and preserve its security and the security of its passengers.

How is built the first european barometer of driving behavior?

The mobile application eiver allows everyone to measure and improve their driving. eiver records the instantaneous velocity of each path and calculates, based on an embedded algorithm, several parameters for each driver and each vehicle. The data consumption and fuel economy and pollutant (CO2) are computed and compared with car’s official consumption data, an index of active safety is provided for each trip and even estimates eiver maintenance dates based on actual mileage and driveability.

What is the quality of driving?

The principles of driving quality reside mainly in the habits of the driver in the acceleration phases, rolling and braking, as well as travel time. Other factors taken into account, as of course respect of traffic rules and signs, but also tracking vehicle maintenance. Finally, a ride quality also takes into account the respect of driving time.

SaveCode continuously analyzes aggregated data of automobile usage, and edits an eiverIndex, to governments and automotive professionals, to assess the level of quality of driving.

eiverIndex is yearly published in January and first announcements are provided 2 months earlier between 15th October and 15th November. On the occasion of the Paris Motor Show 2014, SaveCode reveals to consumer, business and institutions two indicators in the field of management of pauses on a motor trip.

For this, we analyzed 10,063 trips made with eiver and have restated this information to isolate the type of journeys “liner” of more than 250 km in French territory and the journeys “coaster” i.e less than 30 km and less than 15 minutes, especially in urban areas.

break on long trips

The first indicator we present is exclusively the indicator “breaks on long journeys.” A break every two hours is recommended to allow the driver to remain in a state of alert and safe driving. This break is usually recommended particularly by the motorway companies to help reduce loss of alertness while driving, causing nearly 1 out of 3 road accident (Sources Road Safety).

We analyzed the long trips, named as “liner”, ie greater than 250 km. This represents 2,456 routes and over 600 individual drivers, on any type of light vehicle, representing nearly 25% of the total number of trips made by eiver’s subscribers. The result is final. Over 80%, or the 4 / 5th of the trips were made without any break.

Recorded breaks for remaining 20% of journeys are less than 10 minutes to almost half and 15-30 minutes for the rest.

Fluidity of city trips

One of the main causes of urban pollution is lack of fluidity of journeys on motor vehicles. The car in town is still present, and to a large extent, even for well-equipped areas by public transportation. Unfortunately, many drivers do not have a choice because must work with their vehicle. For example in the Paris region, the share of car trips is more than 40% of total daily trips, i.e. 15 million journeys a day.

We wanted to know how often urban drivers mark stops and starts. We are talking about stops under 2 minutes at stop signs and traffic lights, pedestrian crossings, work but also for small traffic jams. And here again the numbers speak. 52% of trips of less than 30 km and less than 50 km / h in urban areas marking a stop at least every 2 minutes. This averages a loss of 9 minutes per 1/4 hour to more than half of “urban” trips. The over-emissions and fuel overages associated with these stops and starts are estimated to more than 3000 tons of CO2 and more than 1 Million Litres of fuel per day.[:]