image courtesy of www.autoreglo.com

image courtesy of www.autoreglo.com

Le brouillard peut apparaitre en toute saison à tout endroit. Le risque le plus important, dans le brouillard, c’est le carambolage. Il se produit généralement entre 4h et 10h du matin, sur les axes à chaussées séparées et plus fréquemment dans certaines régions où le brouillard est important et fréquent.

Les facteurs de risque

Le brouillard induit 3 types d’effets d’optique :

  • l’extinction, c’est-à-dire la disparition visuelle de l’obstacle,
  • l’effet de halo qui entoure notamment les sources lumineuses,
  • l’effet de voile qui atténue la netteté de l’obstacle en le rendant flou.

Selon l’effet, les obstacles ne seront pas perçus de la même manière. Certains resteront visibles, d’autres pas.  Méfiez-vous également du phénomène dit de « l’aspirateur ». Le brouillard modifie l’appréciation des distances et perturbe les repères. Le conducteur aura alors tendance à augmenter sa vitesse pour ne pas perdre de vue les feux arrière du véhicule qui le précède. Parallèlement, l’automobiliste qui voit un véhicule se rapprocher de lui par l’arrière aura tendance à accélérer de peur d’être heurté. Au lieu de ralentir, la vitesse des véhicules augmente. Le tout, associé à des distances de sécurité non respectées, peut provoquer des accidents graves.

Nos conseils

Consultez la météo avant tout départ. En cas d’annonce de brouillard, retardez votre départ si vous le pouvez.

Si vous êtes sur la route, dès l’apparition de nappes de brouillard, réduisez votre vitesse et augmentez la distance avec le véhicule qui précède.
Lorsque la visibilité est inférieure à 50 m, le Code de la route fixe la vitesse maximale à 50 km/h, y compris sur autoroute.
Si le brouillard autorise une visibilité supérieure à 50 m, réduisez dans tous les cas votre vitesse et respectez les distances de sécurité, pour éviter l’effet « d’aspirateur ». N’oubliez pas : le premier danger par temps de brouillard est le carambolage.

Soyez vigilant en zones à risque : proximité de marécages, de plans d’eau ou de rivières, zones forestières et vallées…

Ne dépassez pas dans le brouillard : il masque les obstacles et supprime l’appréciation des distances. Roulez sur la file de droite.

Respectez les consignes affichées sur les panneaux d’autoroute, et soyez attentifs aux flashes clignotants indiquant la présence de brouillard dense.

Aux intersections, ouvrez votre vitre afin de mieux percevoir les véhicules qui arrivent : si vous ne pouvez les voir, vous pourrez peut-être les entendre !

Quels feux utiliser en cas de brouillard ?

  • Utilisez vos feux de brouillard avant et arrière en même temps que les feux de croisement.
  • N’allumez pas les feux de route : ils auraient pour conséquence de créer un  » mur blanc  » devant vous.
  • Les feux de brouillard arrière ne doivent être allumés qu’en cas de brouillard ou de neige, jamais en cas de pluie, car ils éblouissent les usagers qui vous suivent. N’oubliez pas de les éteindre dès que vous êtes sortis du brouillard !

(article créé avec le concours de la Prévention Routière)

TÉLÉCHARGEZ L’APP QUI RÉCOMPENSE LES CONDUCTEURS